Un ministre, ça ouvre sa gueule


Un ministre qui traite le président de la commission des finances « d’incompétent »! Cela se passe en Tarn et Garonne, au Conseil départemental. Ministre des collectivités territoriales, Jean Michel Baylet dont on peut s’étonner qu’il trouve le temps dans son agenda de venir siéger sur les bancs de l’opposition,  s’est encore autorisé le coup de gueule qu’il affectionne. En pleine discussion budgétaire pour 2016, l’incident a mis mal à l’aise les élus présents, qui, pourtant, ne furent pas nombreux à protester contre ces vilaines manières.

Le ministre est décidément très présent sur les terres du Sud ouest. Son groupe de presse semble le préoccuper au moins autant que les affaires de l’état. A preuve les interventions répétées qu’il fait auprès de Philippe Saurel, qui s’en plaint ouvertement, afin que ce dernier, président de Montpellier Métropole,  concède  la gestion de « Montpellier events »au  groupe de la famille Baylet. C’est en effet grâce à ce type d’agence opérant dans  l’événementiel que les affaires du clan Baylet ont continué à se maintenir. A Toulouse, la gestion du Parc des expositions a été confiée à « GL events », un des géants du secteur, alors que la Dépêche a créé en 2010 « Ovalie communication ». Pour assurer ses arrières, alors qu’elle n’est plus en grâce à la mairie de Toulouse, elle bénéficie d’un soutien conséquent de la Région.

Tarn et Garonne: un budget sans ambition

Sur le fond, on vérifiera après le vote, le budget du département présente un encéphalogramme plat. Aucun projet, aucun investissement porteur d’avenir, avec une enveloppe en baisse de  60 à 40 millions d’euros. Un effort sur le désendettement, et des dépenses de fonctionnement rognées… Celà ne vous rappelle-t-il pas quelque chose?

C’est, toutes proportions gardées,  la copie conforme du budget de Moissac. A noter le maintien des subventions aux associations, alors que le festival de Montauban demande 80000 euros quand  « Alors chante » qui s’est installé à Castelsarrasin,  se verrait crédité de quelque 20000 euros.

Une réflexion sur “Un ministre, ça ouvre sa gueule

  1. Comme d’hab.
    Jean Michel BAYLET n’est plus à tête du département. Il ne l’a pas encore digéré.
    Mais maintenant il est ministre donc « prince » du pays et évidement il ne rate pas l’occasion de jouer les Maîtres en son « Château » si je puis dire.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s