Budget 2017: l’art de passer le mistigri


C’est désormais clair, le seul objectif de la droite à Moissac est de tenir jusqu’aux prochaines élections municipales. Pas de vague, pas de projet. Ce n’est pas ici qu’elle renversera la table. Face à elle, le groupe divers gauche, combatif, constructif, campant sur ses valeurs, alors que les Radicaux ou ce qui en reste ont depuis longtemps rendu les armes et que le FN tente bizarrement de cajoler la droite.

Au menu du Conseil de ce mois de novembre, un plat un brin ROB…oratif. En effet, le ROB, le rapport d’orientation budgétaire remplace désormais le DOB (débat d’orientation budgétaire). Et ça change quoi ? Le ROB, c’est un peu le Gosplan (désolé tout le monde n’est pas soviétologue). Le Gosplan c’était au pays de Poutine. La France de De Gaulle se contentait du plan. Un document qui prévoyait pour les années à venir, les dépenses, les investissements, les recettes espérées. On parlait alors de « l’impérieuse obligation du plan » !

Notre ROB n’a rien d’impérieux, il sert à rien ! Pourquoi ? Parce qu’il repose sur des hypothèses incomplètes quand elles ne sont pas fausses. Exemple, page 18, (cliquez ici pour voir les tableaux) sont listés les investissements que prévoit la commune d’ici 2021. Coût total estimé : 19 millions d’euros, une liste qui oublie la rénovation du portail de l’abbatiale, pourtant nécessaire ; et la construction d’une aire d’accueil pour les gens du voyage, pourtant obligatoire. De surcroit, dans un commentaire de bas de page, la mairie annonce qu’en 2021, il manquera 2,7 millions d’euros. « Le décalage de certaines opérations pourrait être envisagé » ajoutent les auteurs du rapport. Autant dire que les dites opérations ne verront jamais le jour !

A défaut d’être impérieux, ce travail de prospective est périlleux. Les hypothèses retenues ne tiennent pas compte du contexte politique (élections présidentielle et législatives). Ailleurs, en matière de fiscalité par exemple, c’est calme plat. Tout est annoncé stable jusqu’en 2021. Les taux des impôts directs restent inchangés ce qui traduit une frilosité politique qui n’est pas faite pour surprendre les observateurs avisés de la vie moissagaise. Les produits de la fiscalité indirecte (droits de mutation, impôts sur l’électricité…) ne bougent pas jusqu’en 2021. Autant dire que la majorité de droite a déjà fait son deuil d’une relance de l’activité à Moissac.

Et c’est bien là que le bât blesse. Une fois de plus, l’exercice budgétaire dévoile la cruelle réalité de notre ville : condamnée, faute de volonté politique, à un lent déclin économique, dont le centre ville et ses commerces qui ferment les uns après les autres, n’en est que la désespérante illustration.

Même dans sa volonté de réduire les charges, les frais de fonctionnement par exemple, la mairie joue petit bras, affiche des prudences de boutiquier. Moins 1,3% de baisse en 2016. Après ça repart à la hausse, presque un point par an jusqu’en 2021. On croyait la droite vertueuse, elle est économiquement frileuse, notariale comme en témoigne sa politique face à l’emprunt.

Mais finalement le plus triste dans ce ROB, c’est l’absence de la Communauté de communes. Certes, elle est mentionnée, pour les transferts de compétences, réalisés ou à venir. Mais elle semble réduite à un simple appareil administratif, nouvelle strate de gestion et n’apparaît jamais comme un outil de développement susceptible d’ouvrir de nouveaux horizons à Moissac, d’y créer de la richesse. Comme nous nous étonnions de cela, le maire nous a renvoyé au débat budgétaire de … Terres des Confluences. Cela s’appelle l’art de refiler le mistigri.

 

 

3 réflexions sur “Budget 2017: l’art de passer le mistigri

  1. Vu de l’extérieur, ce projet de budget reflète un encéphalogramme plat. Quand Castelsarrasin vise d’augmenter sa population, sa richesse, voit un avenir pour sa population, Moissac voit un musée à 4 500 000 euros (15 ans de voirie communale), oublie de chiffrer une aire des gens du voyage qui nous coûtera aux alentours de 1 000 000 d’euros, fait semblant de croire que cette aire sera balancée à nos voisins alors que c’est une obligation municipale, oublie aussi et surtout qu’à cause des atermoiements gauche et droite réunis, il n’y aura plus d’aide sous forme de subventions. Au courant depuis le mois de juin, la municipalité aurait pu anticiper, au lieu d’essayer de mettre la poussière sous le tapis.
    Pourquoi ne pas avoir prévu de lotissement communal à prix contenu, pour aider à l’installation des personnes modestes, alors que bientôt nous aurons du mal à trouver des terrains à cause de la loi ALLUR?
    Pourquoi ne pas envisager de financer auprès de la COM COM l’enfouissement des poubelles, pour arrêter ces immondices partout dans les rues 3 fois par semaine?
    QUID DE LA PRIORITÉ N°1 de la liste de droite, l’économie? On nous présente un budget de 15 000 à 30 000 euros pour financer l’audio de la place des Récollets ; sacré exploit pour ce qui était avant une charge de fonctionnement…et encore heureux qu’on leur ait rappeler de le faire, ils ont failli l’oublier…
    On nous a présenté la rue de l’inondation comme allant révolutionner le commerce à Moissac : qui l’a cru, mis à part ce restant de majorité?
    Qui dans cette majorité, ose contredire le « tout tourisme » qui dépense tout le budget et rapporte si peu?
    En attendant, espérons qu’ils auront mis du budget pour les imprévus, parce qu’avec ce programme et ces attitudes, ça va vite arriver.

    J'aime

  2. J’aime bien l’idée de l’encéphalogramme plat. J’ai vu leur projet de budget, sa fait pas rêver, sa manque d’initiative, de peps. Et je confirme ce que dit FOSCAO ; leur chef n’en ai pas un, et ses conseillers s’en rendent compte et le font sentir, en disant qu’ils ne sont pas au courant et ne savent pas ou ils vont (et nous avec!)

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s